Historique


La loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie (LAURE) a été adoptée le 19 décembre 1996 par le parlement français. Aujourd’hui intégrée au Code de l’Environnement, cette loi s’appuie sur :

  • Le droit reconnu à chacun de respirer un air qui ne nuise pas à sa santé.
  • Le droit à l’information sur la qualité de l’air et ses effets sur la santé et l’environnement

Ses conséquences immédiates

  • Au 1er janvier 1997, toutes les agglomérations de plus de 250 000 habitants (aucune à La Réunion) doivent mettre en place un dispositif de surveillance.
  • Au 1er janvier 1998, toutes les agglomérations de plus de 100 000 habitants (Saint-Denis en 1998 puis Saint-Pierre en 2002 dans notre île) doivent mettre en place un dispositif de surveillance.
  • Au 1er janvier 2000, l’ensemble du territoire national doit être couvert.

C’est donc cette obligation de surveillance de la qualité de l’air à Saint-Denis qui a provoqué, en 1998, la création d’une association agréée de surveillance de la qualité de l’air à La Réunion : l’Observatoire Réunionnais de l’Air.

A savoir

Les premières stations de surveillance de la qualité de l’air de l’Ile de La Réunion ont été installées par EDF au Port, à La Possession et à Saint-Paul dans le cadre de l’autosurveillance des installations classées. Elles sont alors gérées par EDF chargé de surveiller les retombées atmosphériques de la centrale du Port. Les 4 stations seront ensuite cédées à l’ORA dès sa création en 1998.

Mentions légales